Le jardin fin mai

Le mois de mai va déjà tirer sa révérence. Mon dieu que le temps passe vite. Il est donc temps de rédiger un article avec les floraisons du moment.

Pour que les floraisons soient mises en valeur, quelques règles s’imposent. L’une d’entre-elles est d’avoir des chemins en bon état. Aux quatre mains, nous devons intervenir tous les 3 ou 4 ans. Les chemins sont mis à rude épreuve. Ils doivent endurer les passages du quad, du tracteur et du pic-up de notre fils qui vient régulièrement chercher son van parqué chez nous. Au fil du temps des ornières se forment.

Nous avons donc commandé 10 tonnes de fines grenailles. Nous préférons les toutes fines grenailles beaucoup plus facile à désherber. Un coup de râteau passé régulièrement et les petites plantules d’herbes indésirables sont arrachées.

Cette fois, c’est notre fils aîné qui est venu donner un coup de mains.

Si vous souhaitez voir les floraisons suivez-moi…. Bien entendu, il y a les incontournables ancolies.

Les rhododendrons….pas très florifères cette année. Certainement la faute aux températures caniculaires de l’été dernier qui ont freiné la formation des boutons floraux. Celui-ci est le seul à nous offrir une jolie floraison.

Les clématites. La première je pense à Nelly Mozer. Mais je ne suis plus certaine du nom. Si vous la reconnaissez….

La seconde est Miss Bateman.

Celle-ci je suis certaine est Nelly Mozer. Elle est plus pâle que la précédente. Pas facile à photographier. Elle s’est faufilée dans le Cotinus Pourpre. J’ai tenté plusieurs prises dans tous les sens mais à chaque fois à contre-jour.

Quelques floraisons en vrac…. Les Aulx, le Phlox Cloud of Perfume. La photo ne rend pas bien la couleur. Il est nettement plus bleu. Les Astrances, le magnolia Suzan toujours en fleurs, le Géranium Derrick Cook, les Heuchères, les gouttes de pluie sur le feuillage des Alchémilles, le Dicentra.

Je n’apprécie pas beaucoup l’odeur des Géraniums Macrorrhizum. Mais je dois bien avouer qu’ils me sont bien utiles pour couvrir les endroits ingrats et pas faciles à entretenir. Chez moi, c’est le cas des talus.

Le tout jeune Viburnum Mary Milton planté l’année dernière m’offre sa première floraison. Je suis fan de ses pompons rosés et de son feuillage mi pourpre mi vert.

Le premier rosier à entrer en scène est Thérèse Bugnet. Les premières roses ont éclos. Vu le nombre de boutons présents, une abondante floraison devrait être au rendez-vous dans les prochains jours.

Quelques vues d’ensemble.

Je ne saurais clôturer cet article sans rendre hommage à ma moitié. Comme vous le savez déjà, chez nous, nous avons chacun nos préférences. Ma moitié a un faible pour le potager et le verger. Quant à moi, je suis plutôt attirée par les fleurs.

Il est vrai que je ne vous montre pas souvent le potager. Donc cette fois, j’y vais…

Les fraisiers….Oui je sais il y en a beaucoup. Mais nous adorons. Avouez qu’une bonne glace avec des fraises, des confitures ou tout simplement un beau gros ravier de fraises comme dessert c’est délicieux. L’année dernière, nous avons du partager avec un blaireau qui venait se régaler toutes les nuits. Donc cette année, nous allons poser des filets. Bon nous serons généreux, nous laisserons une ligne ou deux sans filet.

Les salades et une partie des oignons.

Les pommes de terre

Les haricots à rame avec à droite, les petits pois et à gauche quelques choux rouges.

Petits pois.

Les carottes, les chicons et les salsifis viennent d’être semés. Les choux fleur patientent dans la serre et devraient bientôt rejoindre le potager. Les potirons et les courgettes ont été plantés sur le tas de compost. Je vous montre tout cela prochainement.

A bientôt.

Je vous souhaite une excellent long weekend.

Mon butin

Samedi dernier, je me suis rendue à la fête des plantes de Beervelde.

J’ai adoré flâner au milieu de toutes les merveilles présentées par les pépiniéristes. Les choix furent cornéliens. Bien entendu, je ne suis pas revenue les mains vides.

Voici mon butin.

Les photos viennent du net.

Géranium Maculatum Vickie

Hosta Sum and Substance

Hosta Brother Stephan

'Brother Stefan' Hostas From NH Hostas

Epimédium Grandiflorum Korin

Résultat de recherche d'images pour "epimedium grandiflorum korin"

 

Aconitum napellus album

Résultat de recherche d'images pour "aconitum napellus album"

Iris germanica Black Night

Résultat de recherche d'images pour "iris germanica black knight"

Iris Germanica Buur Julien

Résultat de recherche d'images pour "iris germanica buur julien"

Ranunculus aconitifolius Flore Pleno

Résultat de recherche d'images pour "ranunculus aconitifolius flore pleno"

Astilbe Chocolat Shogun

Résultat de recherche d'images pour "astilbe chocolate shogun"

Aster Pringlei Monte Casino

Image associée

Liriope muscari Ingewersen

Résultat de recherche d'images pour "liriope muscari ingwersen"

Actaéa Black Beauty

Résultat de recherche d'images pour "actea black beauty"

Heucherella Tapestry

Résultat de recherche d'images pour "heucherella tapestry"

Paonia Itoh St Barth. Je n’ai rien trouvé sur le net. Je vous le présente donc à partir de l’étiquette fournie avec la plante.

Le Chipalta tashkentensis  Summer Bells qui à terme deviendra un petit arbre qui formera des grappes de fleurs rose parme. Il est issu de l’hybridation entre un Catalpa bignonioides et un Chilopsis linearis.

Résultat de recherche d'images pour "chipalta summer bells"

Nandina Domestica Twilight. Je suis tombée en amour devant son feuillage rosé.

Résultat de recherche d'images pour "nandina domestica twilight"

Nandina Domestica Gulf Stream

Résultat de recherche d'images pour "nandina domestica gulf stream"

L’Acer Starfish. Son feuillage a attiré mon regard. Il est profondément découpé. Chaque lobe se referme sur lui-même. Ses feuilles ressemblent à des étoiles de mer d’où son nom.

Résultat de recherche d'images pour "acer palmatum starfish"

Le Philadelphus Belle Etoile est un arbuste buissonnant aux rameux arqués. Ses pétales sont blanc crème avec une tache pourpre au centre. Il est parfumé.

Seringat des jardins - Philadelphus Belle Etoile

Le Laburnocytisus Adamii est un hybride entre un Laburnum anagyroides et un Chamaecytisus purpureus. Il présente toutes les caractéristiques du Cytise commun. Ce qui fait son charme, c’est sa floraison bicolore.

Cytise bicolore

Wisteria Florida Honbeni

Glycine du Japon - Wisteria floribunda Honbeni (Rosea)

Wisteria Sinensis Alba

Résultat de recherche d'images pour "wisteria sinensis alba"

Bon voilà, il n’y a plus qu’à planter. Mais ce ne sera pas pour aujourd’hui. Il tombe des cordes….

Bon dimanche à vous qui passez par ici.

4 mai 2019….

Les prévisions météo, l’avaient bien annoncé….Coup de froid pour ce premier weekend de mai. La neige est de retour. Il n’a pas gelé c’est déjà ça. Pas de doute le printemps s’est éclipsé et a laissé place à l’hiver. Situation qui devrait durer plusieurs jours.

En ouvrant mes rideaux ce matin, j’aurais préféré être éblouie par un beau soleil mais rien de tout cela. Un léger tapis blanc recouvre le jardin.

Nous sommes tout de même au mois de mai et dès lors, le paysage sera éphémère. Je me précipite donc pour immortaliser ce 4 mai 2019.

Bon samedi à tous.

En ce moment….

Le froid est à nouveau annoncé pour ce weekend. Le gel et la neige devraient faire un bref retour. Je crains de nouveaux dégâts au jardin.

Au mois d’avril, des gelées tardives avaient déjà fait des ravages notamment sur le Magnolia de Soulange. La majorité des fleurs ressemblaient à ceci…

Quelques unes avaient échappé au gel. Les voici aujourd’hui en fleurs. Sans doute seulement pour quelques heures…Vite des photos.

Même tableau pour le Magnolia Suzan.

En avril

Aujourd’hui

Heureusement, le gel d’avril a épargné la majorité des plantes et arbustes.

Actuellement, L’Halésia Monticola (arbre aux clochettes d’argent) est en pleine floraison. J’adore ses fleurs qui ressemblent à des perce-neige.

Le Cercis siliquastrum est adorable avec ses fleurs roses accrochées directement sur le bois. Le feuillage apparaîtra après les fleurs.

Les beaux feuillages illuminent également ce début mai. Dans quelques temps, le trio Gléditsia Sunburst, Acer Palmatum et Erable Negundo sera à son apogée.

Le feuillage du Gléditsia débourre en jaune et deviendra vert pendant l’été.

Les feuilles de l’Acer Palmatum quant à elles sont déjà bien développées et seront bientôt mariées à celles du Gléditsia.

Sur sa droite l’Acer Negundo

Les Epimédiums sont de superbes vivaces parfaitement adaptées aux parties ombragées du jardin. Ils sont capables de couvrir les endroits les plus ingrats. Notamment aux pieds des arbres. La concurrence des racines ne leur fait pas peur.

IMG_3812

Les Brunnéras ou Myosotis du Caucase forment de beaux tapis. Le feuillage en forme de coeur est surmonté de jolies petites fleurs bleues ou blanches suivant les variétés. Chez moi, ils sont plantés majoritairement dans le sous-bois. Donc à mi-ombre.

Les Phlox Subulata forment de beaux tapis. Ils ont même tendance à s’étaler dans la pelouse. Mais ma moitié veille au grain et diminuera leur ardeur en retraçant les bordures.

L’Alchémille Mollis peut sembler banale. Mais il n’en est rien. Son feuillage ne passe pas inaperçu après une averse. Il retient si bien les gouttelettes de pluie. On le dirait couvert de pierres précieuses.

Jusqu’à présent, les Hostas ne semblent pas attirer les baveux. Ouf. Certains pointent seulement le bout de leur nez et devraient être épargnés par le gel. Pour ceux déjà bien développés…. Je croise les doigts…

Les Rodgersias commencent enfin à s’étoffer. Deux ou trois tiges l’été dernier….Nettement plus cette année. Elles se faufilent entre les anémones qui ont terminé leur floraison. Leur feuillage commence d’ailleurs déjà à jaunir. Dans quelques semaines plus aucune trace de leur passage. Les Rodgersias et les Hostas assureront seuls le décor.

J’apprécie beaucoup le feuillage pourpre du Rodgersia Podophylla.

Les Rhododendrons commencent leur floraison. Les fleurs sont nettement moins nombreuses que les années précédentes. Sans doute à cause de la sécheresse de l’année dernière. Ils ont dû en souffrir.

Dans les bassins, la vie reprend son cours. La pompe a repris du service. Les carpes sont sorties d’hibernation et les feuilles de nénuphars flottent à nouveau. Mais il faut se rendre à l’évidence, nous sommes toujours en déficit hydrique. Malgré les pluies de cet hiver, les bassins sont loin d’être bien remplis.

Bon we à tous.