Le bilan

L’heure de faire le bilan des dégâts causés par les orages est arrivée. Nous essayons de comprendre. Comprendre ???? un bien grand mot. Trouver une explication à ce qui nous est tombé dessus en quelques minutes.

Nous ne sommes pas en zone inondable. Notre maison est située dans le haut du village et la rivière coule dans le bas du village. Dès lors, on se croit (on se croyait) à l’abri des inondations. Jamais nous n’aurions pu imaginer que telle quantité d’eau pouvait dévaler des prairies et de la forêt  et nous inonder…

Après avoir accusé le coup, il est temps de penser à un retour à la normale. Pas le choix, pas le temps de chômer. Le jardin ouvre ses portes dans trois semaines et les visiteurs doivent être accueillis comme il se doit. Il ne doit plus rester aucune trace de cette soirée. Donc au boulot…

Mais avant de se retrousser les manches, il faut tout de même immortaliser ces moments qui espérons le ne se reproduiront pas de si tôt. Je respire un bon coup et direction le jardin avec l’apn autour du cou.

Tout d’abord, un coup d’oeil sur le chemin en face de la maison où tout a commencé. L’eau n’arrête pas de couler mais cette fois se déverse gentiment dans le fossé. Sur la droite et la gauche, des prairies. Au fond, on aperçoit la forêt. Tout ce petit monde est saturé en eau. Quand les orages ont éclaté, impossible pour les sols d’absorber tous ces excédents. Donc, toute l’eau a dévalé à une vitesse incroyable.

Juste en face, ce qu’il reste du parking où nous garons nos voitures.

Je passe la barrière et entre dans le jardin. Le chemin est complètement démoli..

Je passe sous les arcades face au coin de repos que l’on voit sur la photo précédente. La pelouse ressemble à un marécage. L’herbe ainsi qu’un des massifs et l’entrée de l’abri de jardin sont envahis de gravillons.

Face à l’abri de jardin, les chemins tracés par les torrents.

Direction l’allée des arcades de rosiers. Là, seule l’entrée se trouvait sur le chemin des coulées. L’allée en elle-même a été épargnée.

Je me dirige vers la serre. Un vrai brol comme on dit dans ma région… Devant la serre, les pavés sont recouverts de boue et de gravillons. Des pots se promènent un peu partout. Comme les années précédentes, j’avais préparé des plantes que je mets en vente lors des portes ouvertes au profit de l’association. Je ne sais pas si je vais pouvoir récupérer quelque chose

30 cms de gravillons recouvrent l’entrée de la serre.

IMG_8136

Vue de l’intérieur. Là aussi, les pavés qui avaient été placés au centre ont disparu sous la boue. Du nettoyage nous attend. Les tomates qui ont pris un bain dans 50 cms d’eau sont toujours là…

Direction le fond du jardin où se trouve le sous-bois. Là, nous arrivons le long de la rivière qui est sortie de son lit et qui a inondé tout le bas du village. Chez nous, pas trop de dégâts de ce côté.

Avec la force du courant, la clôture a quelque peu souffert et l’eau a légèrement débordé de notre côté. Mais rien de dramatique.

La rivière est vraiment déchaînée..

Bon, on oublie cette mésaventure. On laisse sécher le terrain quelques jours puis, il faudra s’atteler à remettre ce chantier en ordre. 10 tonnes de gravillons vont être livrés demain. La remise en état va pouvoir commencer…

En suivant les infos, j’apprends que nos amis français subissent également de plein fouet, les affres de la météo. Mes pensées vont vers toutes les personnes qui ont perdu une grande partie de leurs biens à la suite de ces violents orages.  Un jardin sans dessus-dessous, n’est rien à côté de la perte de biens personnels. Courage à tous.

 

 

 

 

23 réflexions au sujet de « Le bilan »

  1. Courage à vous pour la remise en état. Mais je vois que vous avez déjà pris les choses en mains en commandant les gravillons. Bientôt, ce n sera plus qu’un mauvais souvenir que les fleurs vous feront oublier. Béné.

  2. Apparemment, tes massifs n’ont pas trop souffert, c’est déjà ça … Bon courage pour la remise en état des allées, le gravier c’est lourd !!!

  3. Plein de courage à vous pour la remise en état!
    L’ouverture de votre jardin va vous booster et la jardin à venir vous aidera à oublier cette mésaventure comme vous l’appelez gentiment

  4. Courage à vous deux, je comprends combien on est stupéfait devant la force des éléments et comme toi j’habitue sur une hauteur, comme quoi il ne faut jamais jurer de rien. L’important est que cet incident ne se reproduise plus, à voir avec la commune quels remèdes peuvent être apportés. J’espère que tout rentrera vite dans l’ordre, un long travail vous attend pour tout remettre d’aplomb et que les prochaines photos nous donnent de meilleures nouvelles.
    Je pense à vous.

  5. je suis tellement désolée pour ton beau jardin mais on sent une belle détermination en toi, je trouve ça génial …. !!! bravo pour ton courage et ta tenacité, je suis sûre que tes prochains visiteurs ne trouveront plus aucunes traces de tous ces dégâts …

  6. De tout cœur avec vous devant cette meteo toujours incompréhensible à ce jour … Pour avoir connu ce genre de situation, il y a le moment où l’on a envie de baisser les bras et puis ensuite, l’envie de reprendre en mains cette joliie part de nous mêmes qu’est notre Jardin ! Bon courage à vous deux et à bientôt

  7. Ces photos sont déchirantes: j’imagine votre désolation!
    Mais je sens aussi tout ton enthousiasme et toute ta force: il faut tourner la page et s’activer pour oublier au plus vite ce qui vient de se passer!
    Toutes mes pensées vous accompagnent.
    Bises

  8. C’est bien triste!! Tout ce travail anéanti!! Je comprends ta désolation! Bon courage Wivina!!

  9. je suis scotchée par toutes tes photos désolantes, que de dégâts, mais je suis sûre que vous allez vous en sortir, votre jardin sera à nouveau bientôt superbe! courage!
    bises solidaires de Bretagne

  10. Quoi te dire….beaucoup de courage pour tout remettre en état et oublier cette vilaine mésaventure,tu peux le dire beaucoup de gens ici n’ont plus rien et il y a encore eu aujourdhui de nouveaux sinistrés….je pense à toi
    Tu peux venir voter sur mon blog,merci
    Bonne soirée

  11. Finalement , il n’y a pas trop d’explication à ce phénomène.Je vois néanmoins que vous n’avez pas de fossé le long des champs. Chez nous, il faut régulièrement les refaire car certains agriculteurs les comblent avec leur machine.Bien sûr, ce n’est pas la cause mais ça peut accentuer les dégats. Je vois que vous êtes déjà dans l’esprit de reconstruction.Bravo et bon courage.Les compliments de vos visiteurs vous remettront du baume au coeur.Gros bisous Wivina

  12. C’est bien triste ! Mais comme tu le dis, ceux qui ont perdu leurs biens sont bien plus à plaindre !
    Pas d’inondations chez moi, mais les roses sont très abimées ! Les boutons ont pourri !
    Bon courage pour la remise en ordre !

  13. Heureusement que la serre n’a pas été cassée! Bon courage à vous, je suis sûre que vous allez faire des merveilles et que votre jardin sera fantastique pour la visite.
    *une douce soirée*
    Cécile

  14. Quand l’eau se retire, il y a toujours un moment difficile, quand on découvre les dégâts effectifs… C’est souvent désolant, mais je vois que tu gardes courage et que les travaux vont vite commencer et effacer cette mauvaise journée…
    Beaucoup d’eau et d’orages aussi dans le Nord-Est de la France ces derniers jours, je scrutais avec angoisse la carte des impacts de foudre en temps réel…

  15. Merci à tous pour vos gentils coms et vos encouragements. La remise en état avance bien. Dommage que la météo ne soit pas plus conciliante. Pas facile de travailler dans un jardin quand le ciel vous tombe constamment sur la tête. Mais bon, nous faisons avec et le jardin sera prêt pour les portes ouvertes. Belle semaine à tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *