Jardin en chantier….

Il y a une bonne dizaine d’années, lors de la construction de la terrasse, nous avions voulu avoir de l’intimité en été lorsque nous prenions nos repas à l’extérieur. De ce fait, afin que nos gentils voisins n’aient pas une vue plongeante sur la terrasse, nous avions décidé de planter de grands arbres. Notre choix s’était porté tout simplement sur des bouleaux et des chênes d’Amérique. Mais au fil des années, ils ont poussé, poussé… très très hauts. Dépassant allègrement  le pignon de la maison avec tous les risques qu’une telle situation comporte….Donc, il était grand temps d’agir. La décision fut prise….Plus question de reporter le travail à l’année prochaine. Une bonne taille s’impose.

Pas question de grimper à une telle hauteur sans prendre toutes les précautions nécessaires. Heureusement, nous avons tout le matériel sécurisé pour effectuer un tel travail.

C’est notre plus jeune fils qui se fait un plaisir de jouer à l’élagueur-grimpeur.

Un premier bouleau est taillé….

Là, de l’aide est bien utile. Celui-ci se présente mal. Il aurait tendance à tomber du côté de la maison. Du renfort arrive….Mes deux autres fils et ma moitié sont là pour un bon coup de mains.

Tous est bien qui finit bien….Aucun souci. Mes hommes ont géré la situation de mains de maîtres. Les branches sont ramassées et mises en tas pour le broyage.

Cette fois, le pignon est dégagé tout en gardant suffisamment de branches afin que l’été prochain nous gardions notre intimité lorsque nous occuperons la terrasse.

Le terrain se nettoie progressivement. Les branches sont broyées et me donnent du BRF. Super…

Octobre 2015, sera un mois de gros travaux « Aux quatre mains ». Lors d’un prochain article, je vous parlerai poulailler….

Bonne semaine à tous.

A bientôt.

26 réflexions au sujet de « Jardin en chantier…. »

    • Ce n’est pas un travail très facile…surtout lorsque les arbres sont situés près des maisons. Je reconnais avoir de la chance d’avoir un époux qui a l’habitude des abattages. Certes en forêt. Mais cela aide. Le cadet de mes fils quant à lui est d’une souplesse incroyable et les hauteurs ne lui font pas peur. Mon époux lui a donc donné les modalités à suivre et voilà….

  1. J’ai eu à tailler aussi des bouleaux il y a trois ans mais ils semblent ne pas avoir aimé la taille, ils se sont abîmés sur les grosses branches… Je suis curieuse de découvrir ton prochain billet, moi qui aimerais des poules au jardin ! Bonne soirée

    • Il y a toujours un risque que les arbres ne supportent pas la taille. Mais là, nous n’avions plus le choix. Je croise les doigts pour qu’ils se remettent de cette épreuve. Sinon, eh bien, nous replanterons….

  2. quel boulot (si je puis dire..) de l’aide était bien nécessaire, bravo à eux! et du BRF pour tes massifs..
    cela me ramène il y a quelques années lorsque mon chéri et mes gars nettoyaient notre petit bois (arbres morts lors de la tempête de 1987 en Bretagne)
    bonne fin de soirée, bises!

  3. C’est impresionnant ces grands bouleaux. Chez nous aussi, ils sont devenus immenses.On imagine pas quand on les plante ce qu’ils vont devenir.C’est parti pour la taille chez nous aussi.Sauf que la courroie du broyeur a cassé. La tuile , on était bien parti pourtant.Du coup, c’est le chantier avec toutes ces branches par terre.Tes fils sont vraiment courageux. Faire l’élagueur n’est pas simple. Il fait de l’escalade ?
    Bonne soirée Wivina

    • Quand ils se plaisent bien, les arbres poussent à toute vitesse et nous surprennent. Pas de chance avec ton broyeur. C’est souvent comme cela…c’est quand il ne faut pas que ces engins nous laissent en plan….Mon fils ne fait pas d’escalade. Mais depuis toujours, il aime grimper aux arbres. Etant petit, il m’a d’ailleurs fait quelques frayeur…Il m’est arrivé de le trouver haut perché…C’est d’ailleurs lui qui nous a demandé d’acheter le harnais et les cables pour pouvoir grimper. Cela nous a rassuré. Maintenant il grimpe en toute sécurité….

  4. Bravo, chapeau !
    Ce genre de chantier demande effectivement bien des précautions, que vous avez su gérer avec brio. J’ai connu cela aussi il y a trois ans, quel boulot (chez nous 1 pin noir d’Autriche et 13 Thyas à abattre + racines) mais nous avons confié ce travail de fou à un professionnel, c’était trop de boulot pour nous deux. Une petite question : avez vous mis un produit spécial (pâte) sur le bout des troncs sciés pour éviter que l’eau ne s’infiltre amenant bien des problèmes, ou est ce prévu ? à ne pas oublier avant l’hiver.
    Transmet mes félicitations à tes hommes pour ce magnifique travail d’équipe.
    Bises

  5. quel travail, c’est impressionnant ces grands arbres
    Je me posais la question sur l’investissement d’un petit broyeur vu la faible circonférence de notre jardin, mais dans le tient la question ne se pose pas
    J’aii hâte de découvrir la suite
    Belle semaine

    • Le broyeur nous est d’une grande utilité. Il est même nécessaire. Le nôtre est thermique car vu la superficie du jardin, impossible de prendre un électrique et de déployer les allonges électriques. Pour les petits jardins, il existe des broyeurs plus petits. Une fois que l’on en a un, il devient difficile de s’en passer….Bonne soirée.

  6. Un travail énorme mais le résultat est plaisant… J’ai dû moi aussi abattre un bouleau devenu si vite si grand qu’il en devenait dangereux, mais j’ai appelé des professionnels, n’ayant pas une main d’oeuvre motivée sous la main! Bravo!

    • Une fois qu’ils sont trop grands, les arbres deviennent dangereux. Surtout près des habitations. Il est vrai que c’est un travail qu’il est souvent difficile de faire soi-même. Il faut être équipé. Sans cela, l’appel à un professionnel devient alors nécessaire. J’avoue avoir de la chance car nous avons le matériel et le bon vouloir des fistons qui acceptent encore de mettre la main à la pâte….et de donner de leur temps. Mais dans quelques temps, je sens que la tendance va s’inverser car ils vont quitter progressivement le nid et alors ce sera à nous de leur donner un coup de mains….Belle soirée.

  7. Quand il faut, il faut y aller!!!
    Bravo à tes hommes et surtout au plus jeune!
    Quand on a élagué l’érable l’an dernier, on a été obligés de louer un élévateur tant il était haut…
    Des poules… j’en rêve mais on m’a dit qu’elles attiraient les taupes…
    Plein de bisous, Wivina…

    • Notre cadet met la main à tout. Il apprécie beaucoup ce genre de travaux. Les deux ainés sont plus « bureau ». Mais répondent tout de même présents quand cela est nécessaire. Je n’ai jamais entendu dire que les poules attiraient les taupes. Nous avons des poules depuis au moins 25 ans et n’avons pas plus de taupes pour autant. De temps à autre une petite trace. Mais sans plus…A approfondir….A bientôt.

  8. Je n’ai pas osé encore coupé nos trois bouleaux, je trouve que ce n’est pas très joli … mais peut-être qu’un jour nous serons obligés !!! bonne semaine

    • Ce n’est pas très joli pendant quelques mois. Mais si tout se passe bien, ils devraient « rejeter » au printemps. Quand nos arbres deviennent trop hauts et dangereux, nous n’avons plus le choix. Il faut prendre une décision. Soit abattre complètement ou alors élaguer. Nous avons choisi de simplement les raccourcir afin de garder un peu d’intimité. Belle journée.

  9. Oh la la ce sont devenus de sacrés grands arbres…c’est pourquoi dans mon petit jardin, je cherche et cherche de petits arbres à ne jamais devoir entretenir. Quel boulot! Impressionnée par ce que vous avez fait…en famille et sans faire appel à un professionnel.

    • Heureusement, il existe de nombreux arbres qui sont adaptés aux jardins plus petits. Il est vrai que c’est impressionnant quand on voit s’écrouler sur le sol des troncs de 7 m de long. Toute la famille est contente que le travail soit fait car les grands vents nous faisaient craindre des dommages pour la toiture. Bonne semaine.

  10. Voilà un travail nécessaire mais pas facile du tout ! Il vaut mieux ne prendre aucun risque. J’ai eu bien peur quand mon fils a supprimé les grands sapins qui penchaient vers la maison !
    Une bonne chose de faite!
    Bon dimanche.

    • Effectivement, un travail assez délicat qui comporte des risques. Mais bon quand il faut y aller….on se lance et on prend toutes les précautions nécessaires. Comme vous dites….une bonne choses de faite. Bonne journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *