Après les roses

Le jardin est souvent un peu au repos après les floraisons du mois de juin. Certes, il y a tout de même pas mal de fleurs. Mais, afin d’ajouter un peu plus de couleurs  en attendant la remontée des roses, j’ai choisi de planter des Hydrangéas. J’aime bien ces arbustes. Plusieurs nuances sont souvent présentes sur une même plante. La couleur de la fleur (excepté le blanc) varie suivant la nature du sol. S’il est acide et qu’il contient du sulfate d’aluminium, les fleurs roses prendront une teinte bleue et les fleurs rouges deviendront violettes. Il est donc possible de changer le rose en bleu en ajoutant deux fois par an du sulfate d’alumine (2 à 3 cuillères à soupe) au pied des plantes.C’est ce que conseille Thierry de Ryckel aux personnes qui souhaitent des Hortensias bleus. Par contre l’inverse n’est pas possible car il faudrait changer complètement le sol. Personnellement, je préfère laisser faire la nature. Si un Hortensia  rose devient bleu et bien pour moi c’est très bien ainsi. Tout cela pour dire qu’avec les Hortensias rien  n’est  figé, tout peu évoluer. C’est cela aussi le plaisir du jardin.  De plus, leur floraison est de longue durée. Une floraison en trois étapes : un début, un milieu et une fin. La couleur de la fleur évolue au fur et à mesure de son épanouissement qui dure souvent plusieurs semaines. Dans la plupart des cas, la fanaison se passe admirablement. La fleur sèche  est souvent utilisée pour la confection des bouquets.

Je commence mon billet avec deux Hydrangéas qui sont installés sur les bords d’une pièce d’eau. Celle-ci, est celle qui se trouve le plus près de la maison. Encore des inconnus. Vous en avez l’habitude maintenant….chez moi, il y a en a de nombreux !!!

Là, nous prenons la direction de la roseraie. Des arbustes sont plantés aux côtés des rosiers. Parmi eux, quelques Hydrangéas.

Cette fois, je vous emmène vers le sous-bois. C’est à cet endroit que se trouve majoritairement ma collection d’Hydrangéas (petite collection). Ces plantations datent d’une année, 18 mois au maximum. Dès lors, elles sont encore juvéniles…Pour celles-ci, je connais leur pédigrée.

Tout d »abord, une vue d’ensemble d’une partie de l’entrée du sous-bois. On ne le voit pas sur la photo mais un chemin a été tracé et nous emmène vers la rivière qui coule au fond de notre terrain. De nombreuses plantations ont également pris place tout le long du chemin. Je vous montrerai cela certainement lors d’un prochain article.

Hydrangéa Paniculata Perle d’automne. A terme, il devrait mesurer 2 m. Les fleurs ont une allure particulière. Lors du pic de floraison, cet Hydrangéa offre un aspect original. La fanaison se passe dans les coloris verts.

Hydrangéa Serrata Santiago. Santiago est une variété assez récente qui a obtenu de nombreux prix depuis son introduction. Les inflorescences montrent à maturité des fleurs stériles simples, doubles ou triples. Une belle originalité. En automne, Santiago adopte de très belles couleurs automnales.

Hydrangéa Serrata Verlee. Verlee doit atteindre une « petite » hauteur (1m) . Ses inflorescences sont de taille moyenne (environ une douzaine de cm). Les fleurs sont plutôt foncées. La fleur fanée est de couleur pourpre foncée. Verlee ne doit pas être planté en situation trop ensoleillée. Les coloris automnaux sont magnifiques.

Hydrangéa Serrata Spreading Beauty. Spreading Beauty est un arbuste nain. Il mesure environ 40-50 cm de haut.

Hydrangéa Macrophylla Bella. Bella est un Hortensia qui est apparu en 1997. Il devrait plafonner à une hauteur entre 1,5m et 1,8m. La boule est de couleur bleue foncée et la fanaison est parmi les meilleures du genre. Les branches sont vigoureuses et sont capables de soutenir les fleurs même en cas de conditions climatiques difficiles.

Hydrangéa Magical Améthyst. Il a élu domicile dans le jardin il y a seulement quelques semaines. C’est une variété récente qui se distingue par ses fleurs bicolores qui changent constamment de couleur. Elles sont d’abord rose  légèrement marquées de vert pomme, puis rose et vert pomme plus ou moins à part égale et enfin vert sapin à la fin de l’automne. Un vrai festival de couleurs. Pour couronner le tout, les inflorescences sèchent très bien.

Hydrangéa Arborescens Annabelle. C’est certainement l’Hydrangéa le plus planté dans les jardins car il est très facile à cultiver. Ses inflorescences sont globuleuses. Elles sont d’abord vertes puis deviennent blanches à maturité. En fanant, elles deviennent d’un vert tendre. Ses fleurs sont toujours grosses et de ce fait spectaculaires. Par contre ses tiges ont souvent du mal à les soutenir lorsqu’elles sont gorgées d’eau. Dès lors, il arrive souvent que les tiges s’écroulent. Il faut donc prévoir des tuteurs pour les soutenir.

Hydrangéa Paniculata Wim’s Red. Lui, c’est un « géant ». Il devrait en principe atteindre 2,5m. Il lui faut donc de la place. Chose intéressante pour les Ardennes, il fleurit à la fois sur le bois de l’année précédente et sur le bois de l’année. Ce qui signifie que lorsque l’hiver a été rigoureux et que les branches sont mortes ce qui nous oblige à lui faire subir une taille sévère eh bien la floraison aura tout de même lieu.  Avouez que c’est un atout. Ses fleurs fanent dans une nuance rouge fuchsia de toute beauté.

Afin de ne pas vous donner une indigestion, Wim’s Red clotûre cet article. D’autres Hydrangéas poussent encore au jardin. Je vous les présenterai dans un prochain billet.

Bonne semaine à vous tous.

A bientôt.

 

 

 

16 réflexions au sujet de « Après les roses »

  1. Quelle chance de pouvoir intégrer tous ces hydrangéas dans ton jardin.Je les adore mais la terre calcaire de mon jardin ne me permet que les paniculatas et les arborescents. Comme j’aime les défis, je tente malgré tout depuis l’automne un serrata et un macrophylla en mélangeant de la terre de bruyère à ma terre de base.J’ai rajouté un paillis d’aiguilles de pins. Pour les paniculatas as tu un fournisseur attitré ?J’aime beaucoup ton perle d’automne que je ne connais pas.
    Dis donc , la pluie a bien reverdit chez toi , tin jardin est tout beau.Chez nous, c’est toujours la sécheresse et la grosse chaleur .J’ai de la chance de pouvoir arroser. Ca limite les dégats. Bises et bonne semaine Wivina

    • Pour mes hydrangéas, je vais me fournir chez Thierry de Rickel qui est un pépiniériste spécialisé. Sa pépinière se trouve à Court-Saint-Etienne. Il est également spécialisé dans les Hémérocalles. Il est toujours de bons conseils et sait me guider dans mes choix car en Ardennes, les hivers sont parfois rigoureux et les gelées printanières bien présentes. Certains Hydrangéas ne sont donc pas à leur place dans de telles conditions. Tu as bien raison de mettre des aiguilles de pins au pied de tes hydrangéas. Ils apprécient. Belle journée ensoleillée.

  2. je suis une inconditionnelle des hydrangéas, nous en avons donc de nombreux en commun ! j’admire les tiens car hélas les miens ont subi la canicule qui perdure encore aujourd’hui et ils ont bien piètre allure ou leur floraison a été largement écourtée !!! un été qui va certainement nous priver de nombreuses colorations d’automne …. bises …

    • La semaine dernière, nous avons eu pas mal de pluie. Tout cela a boosté un peu le jardin mais malgré cela, je trouve qu’il fait encore relativement sec. Si les températures grimpent à nouveau, les effets de cette pluie seront bien vite résorbés. La majorité de mes Hydrangéas étant de nouvelles plantations, j’ai du les arroser pour les maintenir en vie. Mais je pense que la sécheresse et les grosses chaleurs ont quelque peu freiner leur développement. Ils fleurissent mais certains n’ont pas pris beaucoup de hauteur par rapport au moment de leur plantation. Je me dis que de toute façon, il faut leur laisser le temps de s’installer et j’espère qu’ils prendront un peu de hauteur l’année prochaine. Belle journée.

  3. Une bien jolie collection d’hydrangea. J’en aimerais au jardin mais je n’ai quasi pas d’ombre… Et je suis fort exposée au vent en hesbaye. Je débute avce deux paniculata. Mais je rêve d’aussi beaux massifs. Bonne journée, Caroline

    • Merci de ta visite. Tu sa bien raison de tenter les Paniculatas ils s’adaptent très bien au plein soleil. Je ne connais pas ton jardin mais si tu as l’un ou l’autre arbre, ils t’apporteront de l’ombre et tu pourra peut-être envisager la plantation d’autres hydrangéas. Bon lundi au soleil.

      • Superbe Wivina ! dans ma terre acide les hydrangéas pourraient être à leur aise oui mais voilà ma terre est sèche. Voulant jardiner au naturel, je cherche plutôt des plantes adaptées à mon climat et ne peux me résoudre à arroser pour compenser un mauvais choix. Il me semble que nous devons choisir des plantes adaptés à notre terre. Du coup, je teste quelques paniculatas moins gourmands en eau, les arrose un peu pendant les 3 premières années et ensuite ils devront se débrouiller sauf une petite aide en cas de canicule bien sûr. Tu n’as pas ce problème, j’ai donc visiter avec beaucoup de plaisir ton beau jardin. A bientôt.

  4. Superbe balade qui nous fait rêver car cette année notre région a décidé de jouer les contrées continentales arides ce qui ne plaît pas du tout à nos hydrangéas.

    • Il est vrai que chez moi aussi, il fait sec et mes hydrangéas qui sont plantés depuis seulement quelques mois, souffrent. Je suis obligée d’être à leur chevet et de les abreuver de temps en temps. En tout cas, ils n’auront certainement pas pris beaucoup de centimètres cette année….Belle journée.

  5. Tu as une belle collection en bonne santé,içi ils ont eu soif,Annabelle est déjà verte,le quercifolia est rose caramel et des bleus ce n’est pas pour mon terrain à cause de calcaire…..bonne semaine

    • Ici, les roses virent au bleu….Effectivement, ils sont en bonne santé mais demande une surveillance constante à cause des chaleurs et de la sécheresse. La majorité d’entre-eux est encore jeune et de ce fait un peu fragile. Donc obligée d’arroser pour les maintenir en vie. Sans cela, je crois que j’en aurais déjà perdu une grande partie. Bonne journée.

  6. Tu as la place pour mettre de merveilleux hydrangeas qui se plaisent très bien chez toi !!! ta bordure en lisière de sous bois me plait énormément. Bonne continuation

    • Effectivement, ici la place ne manque pas. Mais il faut tout de même se montrer raisonnable (on essaye :) !!!)car il ne suffit pas de planter après il y a tout l’entretien qui va avec et l’âge qui avance !!!! Mais bon pour l’instant, nous ne nous posons pas trop de questions…Nous faisons ce que nous aimons. Plus tard, on verra. On avisera…La bordure du sous-bois est un nouvel aménagement. J’avoue que j’aime bien également cet endroit qui nous conduit à l’ombre, au bord de l’eau…Un petit coin bien reposant. Bonne journée.

  7. Quelle belle collection ! Thierry de Ryckel est mon fournisseur aussi depuis très longtemps. Hélas, je n’ai plus trop de place ici mais les quelques exemplaires du jardin se portent bien. Connais-tu la gamme des Macrophylla « Endless Summer » ? Ce sont aussi des hydrangea qui fleurissent sur le bois de l’année en cours et de l’année précédente. Précieux, dans nos contrées aux gelées tardives ! J’ai Twist-and Shout et Blushing Bride qui fleurissent très généreusement chaque année. Je poursuis mon petit tour chez toi…

  8. Effectivement, la gamme des Endless Summer est précieuse dans nos contrées. Car les macrophyllas ne fleurissent pas chaque année à cause de ce maudit gel printanier. J’ai Twist and Shout. Mais il n’a pas beaucoup poussé cette année. Certainement à cause de la sécheresse. J’ ai prévu d’élargir les plantations cet automne. J’ai encore de la place dans le sous-bois. Je ne connais pas Blushing Bride mais vais me renseigner….. A bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *