Vite, vite

 

Vite, vite, un petit tour au jardin pour prendre quelques photos. Cette fois, plus de doute le printemps est bien là. Dès lors, le travail ne manque pas. La chaleur bien présente depuis quelques jours, a permis aux violettes de nous donner le meilleur d’elles-mêmes. J’apprécie leur floraison toute légère et leur nuance blanche légèrement picotée de bleu.

Les Aconits sont remplis d’énergie. Ils poussent, poussent et poussent encore….De jour en jour la différence est visible.

Le Brunnéra Macrophylla « Mr Morse » commence sa floraison. D’autres Brunnéras sont présents dans le jardin. Placés plus à l’ombre, leur développement est un peu plus tardif.

Le Brunnéra « Sea Heart » planté à l’automne dernier est un peu moins développé. Mais ne manque pas de charme pour autant.

Je les attendais avec grande impatience…. mes hostas. Eh bien, ils sont bien là….J’en ai planté une flopée cet automne dans le sous-bois. Je n’avais pas pensé à la chute des feuilles.. pas mis de repaire. Donc difficile de les retrouver sous cet épais tapis de feuilles mortes. Mais, je suis rassurée, ils sont bien là et ont l’air bien vigoureux. Si l’humidité revient, il faudra être au taquet…et se battre avec les baveux. Pour l’instant aucun problème.

Quelques floraisons en vrac. Les primevères et le Mahonia.

La Pulmonaire Silverado, l’Aubriète, le narcisse Bridal Crown et l’incontournable Forsythia.

 

Dans le fond du jardin, le long de l’étang, pousse le Saule Pleureur. A cet endroit, il peut croître à sa guise. Il a toute la place nécessaire à son épanouissement.

Le Saule Pleureur est un bel arbre ornemental originaire de Chine. Son port est retombant ce qui lui confère un certain romantisme. Son feuillage est fin et bruisse au moindre coup de vent. Il est très rustique et pousse rapidement. Il peut atteindre 25 m de haut et une grande envergure. Il lui faut donc beaucoup d’espace pour s’épanouir. Son système racinaire est très développé et puissant. Il est préférable d’éviter de le planter trop près d’une construction. Il est souvent placé près des points d’eau car il apprécie les endroits humides.

Les marronniers sont bien présents. Pour nous, ils ont une valeur sentimentale  et nous rendent  un peu nostalgique…Ils ont été mis à germer puis plantés y a une quinzaine d’années par nos enfants…..Tout cela ne nous rajeunit pas :). Ils en avaient fait pousser une grande quantité. Nous avons donc dû parlementer pour qu’ils acceptent de ne pas tous les introduire au jardin. L’autorisation a donc été donnée pour que chacun en plante un.

IMG_3249

Je trouve superbe ce feuillage qui semble recouvert d’un léger duvet et cette fleur qui ne demande qu’à s’épanouir.

 

Le Magnolia de Soulange se prépare également.

Et pour terminer, le soleil nous attire inévitablement au fond du sous-bois, le long de la rivière.Il y a deux ans, il n’y avait à cet endroit que des épicéas, des chênes, des hêtres, des frênes…Mon mari y a opéré un abattage massif. Seuls les plus beaux arbres ont été conservés. Cet endroit a été pendant des années, le terrain de jeux favori de nos enfants et des enfants du voisinage. Ils s’y adonnaient à la pêche. Enfin, ils essayaient…:).

Etre pêcheurs ???n’était pas suffisant…  la petite bande de copains jouait aussi aux apprentis chasseurs. Notre cadet a passé des heures à construire ce mirador. Actuellement, les pieds sont complètement vermoulus. Mais, il n’est pas encore question de le démonter. Il y est encore attaché sentimentalement. Par mesure de précaution, nous allons donc retirer l’échelle afin que personne ne puisse y grimper lors des journées portes ouvertes. Nous attendrons patiemment que le déclic psychologique se fasse pour pouvoir nous activer au démontage.

Actuellement, les anémones et les jonquilles meublent l’endroit. Tout ce petit monde sera vite remplacé par les hostas, les fougères…qui pointent timidement le bout de leur nez.

 

Bonne semaine à tous.

 

 

 

 

 

34 réflexions au sujet de « Vite, vite »

  1. Elles sont vraiment superbes toutes ces floraisons, quelle chance d’avoir au fond du jardin un ruisseau, pratique pour les arrosages en temps de chaleur. Les aconits m’étonnent aussi, plantées l’an dernier au jardin je contemple avec ravissement leur développement, des plantes superbes ! Bonne semaine sous le soleil !

    • Pour l’instant, les anémones meublent bien l’endroit. Elles laisseront bientôt la place aux hostas, aux fougères…Je suis déjà impatiente…

  2. Waouh ! quelle jolie promenade je viens d’accomplir grâce à tes jolies photos !! le clou du spectacle étant cette très belle vision de ton bois fleuri et ce petit sentier qui serpente dans cette belle nature !!! bonne journée Wivina :)

  3. Que c’est beau ce sous bois avec toutes ces anémones ! Et le ruisseau , un naturel celui là!!!! Quel plaisir de se balader chez toi. le brunnéra « Mr Morse » démarre toujours après « Jack Frost » chez nous. J’aime beaucoup ces brunnéras pas compliqués du tout. les jardins qui ont une histoire de famille et de nombreux souvenirs m’émeuvent toujours. Bonne semaine Wivina

    • J’ai planté mes premiers brunnéras le printemps dernier. J’espère que cette année ils vont grossir, grossir….A bientôt.

  4. Quel environnement exceptionnel et naturel vous avez là.
    Et oui nos jardins sont imprégnés d’histoires dont ils conservent ici et là les traces, et l’on aime se les raconter.
    On trouve de plus en plus que les brunneras sont des indispensables au jardin.
    Belle semaine ensoleillée.

    • Notre jardin a vu grandir nos enfants. De ce fait, beaucoup d’endroits sont remplis de souvenirs. J’ai planté quelques brunnéras dans le sous-bois et attends avec impatience qu’ils colonisent la place.

  5. ton jardin est en effervescence! magnifique ton sous bois et ce tapis d’anémones. les hostas pointent ici aussi, d’ailleurs pour certains j’avais un peu oublié leur plantation! ça m’apprendra à noter de façon plus précise les emplacements! très bonne semaine au jardin

    • J’ai eu du mal aussi a retrouver les endroits où j’avais planté mes hostas. Je n’avais pas noter leur emplacement. Grave erreur. Cet automne, je vais essayer d’être plus rigoureuse :)

  6. Un sous bois extraordinaire, de quoi jouer et y passer de bons moments.
    A cette période de l’année le jardin nous offre de véritables trésors, je vois que les hostas ne sortent que maintenant, je faisais justement mon parterre hier et m’inquiétais de leur absence ! comme c’est leur première année et je n’en avais jamais eu j’ai cru qu’ils étaient morts, donc je vais attendre un peu leur venue !
    De très belles photos et une visite bien agréable.
    A bientôt

    • Merci de ta visite…Ici, les hostas démarrent seulement depuis quelques jours. Je pense que la pluie devrait accélérer les choses. Mais attention aux baveux qui les adorent !!! A plus.

  7. Y a pas de doute, le printemps est bien beau au jardin. Il est tant attendu que c’est à chaque fois un émerveillement quand il pointe le bout du nez. Maintenant il est bien installé.
    Bonne soirée.

    • Le printemps est bien présent et suit son petit bonhomme de chemin. Les floraisons explosent les unes après les autres. Que du bonheur !

  8. Que de merveilles en fleurs ou prêtes à fleurir dans ton jardin et les vivaces vont donner dans quelques semaines un festival de fleurs ou de feuilles décoratifs. Je suis aussi une adepte des hostas que je matérialise par un petit piquet en hiver afin de ne pas donner un coup de bêche malencontreux. Cela m’est déjà arrivé…j’ai failli éliminer mon hosta préféré « June », une belle variété que je te recommande.
    Belle soirée

  9. Oui, cet automne, j’envisage de repérer mes hostas aussi par un petit morceau de bambou. Surtout que dans le sous-bois, les feuilles tombent et recouvrent tout…Ce printemps c’était un peu le stress : où sont les hostas ??? Eh bien, ils étaient bien à l’abri sous leur manteau de feuilles…J’ai également l’hosta « June ». Une vraie beauté. Bonne journée.

  10. Vous avez vraiment un jardin magnifique! Moi, il me fait rêver! Un vrai jardin merveilleux, un jardin de promenades et de jeux, avec tous ses émouvants souvenirs d’enfance, un jardin reposant et joyeux à la fois! Je suis totalement conquise! En pensées, je me balade déjà volontiers dans ce sous-bois avec son tapis d’anémones et je sais que mes garçons admireraient le mirador! Un rêve de gosse un mirador comme celui-là! Et pêcher dans la rivière! Ah! Quel bonheur!

  11. Effectivement, il y a beaucoup de souvenirs d’enfance dans notre jardin. Les garçons y ont passé toute leur enfance. Ce fameux mirador et la rivière faisaient venir à une époque tous les enfants du village. Le sous-bois qui était alors une sapinière les attirait comme un aimant. Je ne doute pas que tes garçons seraient également attirés…C’est normal, les garçons adorent grimper et jouer dans ce genre de construction. Bonne fin de w-e.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *