Première offensive

Surprise…. Ce matin en ouvrant les rideaux, le paysage était bien différent des jours précédents. Le températures sont descendues jusqu’à -4° et de ce fait, le jardin était recouvert d’un léger manteau blanc.

Après un mois d’octobre relativement clément, novembre est là pour nous rappeler que l’hiver est à nos portes. Toutes les feuilles ne sont pas encore tombées. Mais avec ce coup de froid, les choses devraient s’accélérer.

Je vous propose d’enfiler votre doudoune et vous invite à me suivre. Je vous emmène prendre un bon bol d’air frais.

Tout d’abord, un coup d’oeil de la vue à partir de la terrasse.

Maintenant, direction le jardin…..Du travail en vue. Les énormes feuilles des Catalpas jonchent le sol.

Les châtaignes seront également à ramasser.

Quelques rosiers sont encore bien présents. En se joignant aux Asters, ils apportaient de la couleur et illuminaient les journées plus grises.

Le dernier de mes hydrangéas à avoir de belles inflorescences….L’Hydrangéa Diamant rouge.

Le Fuschia Riccartonii

Le géranium Sanguineum

Les Lavatères arbustives

La haie de Spirées

Le Cotinus et ses panicules plumeuses.

L’Acer Palmatum

Le Cornus Kousa

Le superbe feuillage des Gingko Biloba.  L’un d’entre-eux est déjà complètement nu. Etant donné la vitesse à laquelle les feuilles rejoignent le sol, je pense que le deuxième le sera dès demain.

Le Leucothoé dont le feuillage est bien plus attractif en automne qu’en été.

Le potager est entouré d’une haie de hêtres dont le feuillage est marcescent. Ce qui a l’avantage de nous procurer une belle présence toute l’année. Bien verte en été, elle prend à l’automne une teinte dorée avant de devenir bronze jusqu’au débourrage du nouveau feuillage qui fait tomber les anciennes feuilles.

Les Géraniums macrorrhizum. Je n’apprécie pas du tout leur odeur. Par contre, je suis fan de leur feuillage qui prend de belles tonalités en automne et qui reste présent l’hiver si celui-ci n’est pas trop rude.

Les Heuchères

Les Miscanthus. Ils apportent de la légèreté aux massifs durant l’été et une belle présence durant la mauvaise saison lorsque le gel et la neige les recouvrent.

Les Pennisetums

Le froid et moi sommes plutôt ennemis. J’abrège donc les gros plans et termine ma balade par quelques vues d’ensemble.

J’espère que vous n’avez pas pris froid. Moi, j’ai les doigts engourdis et m’empresse de me réchauffer en buvant une boisson chaude. Belle semaine à vous tous.

 

 

 

 

 

Il fait glacial…

La preuve…..

Cette fois, pas de doute l’hiver est bien là. Le bonhomme hiver a bel et bien fait son apparition. Cela faisait quelques années que nous n’avions pas vu autant de neige. Les paysages sont féeriques. Le jardin est bien endormi. Il se repose bien à l’abri sous son manteau blanc. Cette neige est du pain béni pour les plantes. Depuis plusieurs jours, les températures sont négatives. De nuit, elles oscillent entre -10 et -14° et la journée, elles restent négatives. Mais ouf, la couverture est là pour protéger tout le monde. Toutefois, j’ai tout de même une crainte pour mes carpes. Malgré tous nos efforts, les bassins sont emprisonnés sous une bonne couche de glace et j’ai peur que le dégel ne nous apporte de mauvaises surprises.

Ceux qui me suivent savent que je ne suis pas fan de l’hiver mais là, j’avoue que je suis en admiration devant autant de beautés.

Beautés que je partage volontiers avec vous.

Voici le jardin vu de la terrasse.

Sur la photo de gauche, le plan d’eau passe presque inaperçu. Seule la partie où nous avons placé l’aérateur n’est pas prise par la glace et nous rappelle que sous cette couche blanche l’eau est bien présente.

Sur la droite, le long de la terrasse les arbres plantés pour préserver notre intimité. Il est vrai que nos voisins ne sont pas vraiment près de notre maison et qu’ils sont charmants mais les terrains étant en pente et leur terrasse également en hauteur, ils avaient une vue plongeante sur notre terrain. Donc pour que chacun se sente chez soi, nous avons planté.

Sur la gauche, le chemin qui nous emmène sous la terrasse.

Le devant de la maison avec des photos prises de la fenêtre de ma chambre.

Toujours face à la maison, le chemin qui nous conduit aux boxes.

A nouveau une vue de la chambre avec la route qui passe devant la maison.

Suivez-moi, je vous emmène voir nos équidés.

Ca y est nous sommes arrivés. Les pensionnaires sont à l’abri et attendent patiemment leur picotin.

Du côté du rucher. Tout le monde dort…

Bandy est aux anges. Il adore se promener dans la neige.

Mais après l’effort, le réconfort. Se réchauffer à côté du feu qui crépite….un moment que nous apprécions tous.

Croquette, tu as pris ma place…Tant pis, je m’installe à côté de toi….Si cela ne te plait pas, tu n’as qu’à partir…..Eh bien non, je ne partirai pas…Moi aussi j’ai le droit de profiter du canapé et de la chaleur du poêle à bois….

Bises gelées à vous tous.

Photos de saison

Tout comme la jardinière, le jardin est rentré en mode repos. Le froid est bien là. Les températures font le grand plongeon. Certes les gelées nocturnes nous offrent de jolis paysages.Toutefois, ce n’est pas du tout la période que je préfère. Le jardin me semble tellement triste. J’ai l’impression que tout est mort.

Je sais…la vie est bien là. Elle s’est tout simplement assoupie pour quelques mois. Quelques mois qui me semblent durer une éternité.

Lorsque je travaille, je quitte la maison à 5h30. Impossible donc de prendre quelques photos du jardin sous son léger manteau blanc. Etant en congé cette semaine, j’en profite donc pour partager avec vous quelques clichés.

Je ne fais pas beaucoup de nettoyage avant l’hiver. Le stricte minimum. Tout sera fait au printemps et comme d’habitude, je me sentirai débordée :) .

L’allée de rosiers.

img_9480

A son extrémité, l’étang. Il semble bien vide. Les poissons ont élu domicile au fond et essayent d’échapper au bec du héron. J’espère qu’il ne va pas me vider l’étang comme cela est déjà arrivé précédemment.  Les nénuphars et autres plantes aquatiques ont disparu. Plus rien ne bouge.

Maintenant que les feuilles des rosiers sont pratiquement toutes tombées, on peut enfin apercevoir la structure.

 

Les nouveaux massifs attendent patiemment le retour des beaux jours pour s’éclater. Des vivaces doivent encore prendre place mais je préfère passer mes commandes au printemps. Je crains trop que l’hiver soit rude et que mes achats ne supportent pas un régime de températures trop basses.

Dans le sous-bois, les Hostas, les Anémones, les Jonquilles, les Rodgersias et bien d’autres se reposent sous un épais manteau de feuilles.

img_9494

Les Hellébores sont figés.

Leurs fleurs piquent du nez.

Quelques rosiers apportent encore un peu de couleur. Mais aucune chance de voir les boutons s’épanouir…

Les graminées ont changé de teinte. Elles apportent un peu de verticalité et sont superbes couvertes de givre.

Le Géranium macrorrhizum assure une belle présence durant tout l’hiver avec son beau feuillage coloré. Cette plante est un excellent couvre-sol. Elle pousse partout même sous les arbres. J’apprécie beaucoup son feuillage en automne mais moins l’odeur qu’il dégage en été…

L’Euonymus alatus ne passe pas inaperçu en automne lorsque son feuillage change de couleur. Même sans feuilles, il a un intérêt grâce à ses ailettes en liège qui courent le long de ses rameaux. Ce qui lui vaut d’ailleurs le nom de « Fusain ailé ».

Le feuillage dentelé de l’Heuchère Chocolate Ruffles est sublime en toutes saisons.

Mes Heuchères Lime Rickey ont grillé cet été. Mais ils se sont refaits une santé à l’arrière-saison. Ces Heuchères d’un vert acidulé sont très lumineux. Ils conviennent parfaitement pour les zones d’ombre. Les miens vont d’ailleurs devoir déménager ce printemps car je les ai plantés trop au soleil….

Les jolis bijoux du Callicarpa bodinieri. Cet arbuste est très discret pendant l’été mais c’est un véritable ravissement en hiver.

Le givre recouvre délicatement les Juniperus.

Les Sédums n’échappent pas à la couverture blanche.

Avec ce coup de froid, les Hydrangéas ont pratiquement tous perdu leur feuillage et les quelques feuilles encore présentes sont rabougries.

Les Epimédiums sont indétrônables. Aucune mauvaise herbe n’arrive à se frayer un chemin entre ces plantes. Ce sont également de très bons couvre-sol d’ombre ou de mi-ombre. Ils habillent très bien le pied des arbres et n’ont que faire de la concurrence des racines. Leur feuillage évolue au fil des saisons et leur fleurettes tout en légèreté sont adorables. J’en ai planté plusieurs dans le sous-bois et compte bien élargir ma collection lors des prochaines foires aux plantes.

Je termine ma balade hivernale avec cette clématite qui joue les téméraires et apporte encore une belle teinte estivale.

Belle fin de semaine à tous. Profitez bien de ce repos hivernal.

A bientôt.

 

 

Nouvelle offensive

Ce matin, surprise…Enfin surprise est un bien grand mot. La météo nous l’avait annoncé….L’hiver devait faire son retour cette nuit et nous apporter à nouveau de la neige et du gel. Eh bien madame météo ne s’était pas trompée….En ouvrant les rideaux, le paysage hivernal était bien là.  Il est clair que pour immortaliser ces moments, il ne fallait pas s’éterniser en pyjama car le spectacle allait être éphémère. Normal et heureusement…Nous sommes tout de même fin avril !!!  J’empoigne donc mon apn, mon polar, enfile mes bottes et direction le jardin suivie par Bandy qui ne rate jamais l’occasion de mettre le nez dehors…

IMG_7766

Quand j’arrive auprès de mes cerisiers du Japon, j’ai un petit pincement au coeur. Les pauvres, ils attendaient depuis plusieurs jours des cieux plus cléments pour fleurir. Eh bien là, je crains que la floraison soit plutôt médiocre. Les -3° de cette nuit, ne leur seront certainement favorables..

Les Tulipes quant à elles…. Elles baissent la tête.

Cette fois, je pense que les Hellébores vont définitivement  tirer leur révérence…Après tout, ils illuminent nos journées depuis plusieurs mois et méritent donc de pouvoir prendre un peu de repos. Ils nous reviendront l’année prochaine….J’espère encore plus nombreux.

Les Heuchères offrent de beaux tableaux givrés.

La floraison de mon Magnolia de Soulange est également compromise. Les quelques fleurs ouvertes ressemblent à ceci….

Certains boutons sont complètement bruns. Là, je pense que l’humidité de ces derniers jours en est la cause.

Heureusement de nombreux boutons floraux sont encore bien fermés. Avec un peu de chance, je devrais pouvoir profiter de quelques floraisons.

Celui-ci en version rose semble mieux supporter ce surplus d’humidité et le coup de froid de cette nuit. Affaire à suivre…

Mon Acer Palmatum devrait se remettre de ces températures négatives.

Voici le petit pont auprès du bassin.

Le bassin rentre à nouveau en hibernation. Les poissons ne remontent plus à la surface. Ils restent tapis au fond du bassin où la température est plus clémente qu’en surface.

L’eau prise par le gel nous offre un bien joli tableau .

L’allée de rosiers semble encore bien nue. Un petit peu de chaleur et tout devrait changer rapidement.

IMG_7755

Je termine ma balade par la serre. Bandy en profite pour se désaltérer. Ma moitié avait pris la précaution de couvrir les légumes et les fleurs fraîchement repiqués par du plastique à bulles. Heureusement…Tout ce petit monde est en pleine forme.

Je vous souhaite une bonne fin de semaine et espère vous retrouver bientôt….sous le soleil cette fois !!!

Merci à tous pour vos visites sur mon blog….

27 avril 2016

NO COMMENT

IMG_7717

A bientôt. Sous le soleil ????

 

Mais où est-il ?

Mais où est-il ? Qui ? Le printemps pardi….Nous l’attendons avec impatience. Mais il est plutôt aux abonnés absents et cède sa place à l’hiver qui joue les prolongations. Après un hiver relativement doux, pratiquement sans neige, nous étions en droit de croire que le bonhomme hiver était parti se reposer. Eh bien non….Hier, il s’est à nouveau réveillé et a copieusement déversé ses beaux flocons blancs. Le spectacle est grandiose quand on est assis au coin du feu avec une bonne tasse de thé à la main….

A  peine visible, en arrière plan, la forêt qui disparaît sous l’épaisseur et la quantité des flocons.

Au fil des heures, les averses s’intensifient et le tapis neigeux s’épaissit.

Les plantes souffrent. Les rhodos et certains arbustes font la grimace. Les branches ploient dangereusement. Le sol étant détrempé suite aux pluies incessantes de ces dernières semaines, le poids de la neige en a déraciné certains. J’ai le pressentiment, que les dégâts seront à nouveau au rendez-vous.

Les Hellébores et les jonquilles jouent à cache-cache.

La température de l’eau des bassins n’est pas encore assez élevée pour que les poissons rouges et les carpes montent à la surface. Tout ce petit monde est encore endormi. Le calme règne.

Dans la partie inférieure du jardin, nous avons creusé trois plans d’eau en enfilade qui sont alimentés continuellement par une source.  Le trop-plein du premier se vide dans le deuxième et celui du deuxième dans le troisième. Un léger dénivelé du terrain en a permis la réalisation de cette façon.

L’étang au fond du jardin. Cet endroit est souvent visité par les hérons. Une vraie catastrophe ces oiseaux. Certes, ils sont magnifiques. Mais sont de véritables vide-étang. Heureusement que les poissons rouges se reproduisent à grande vitesse !!!

Le banc sous le tilleul qui nous permet d’admirer la faune et la flore qui vivent dans l’étang.

Petit détour du côté du potager.

Là, je vous emmène dans la partie inférieure du jardin. A droite, une vue de l’escalier qui nous conduit au kiosque en bois et à une pièce d’eau. Sur la photo de gauche, l’allée de rosiers qui aboutit à l’étang.

La partie supérieure, le sous-bois avec la rivière et les arbustes qui bordent l’allée de rosiers.

En fin de journée, les chutes de neige s’estompent quelque peu. Après quelques coups de pelle à neige …..

Belle semaine à vous.

 

Il neige, il vente, il gèle…..

Nous voulions un temps de saison…Eh bien le voici enfin. La neige a fait son apparition avec son lot de plaisirs pour certains et d’ennuis pour d’autres.

Vendredi, les enfants ont mis deux heures pour rentrer du travail. 26 kilomètres semés d’embûches. De la neige bien sûr mais pratiquement toutes les routes barrées par des arbres cassés ou déracinés. Les pompiers ne savaient plus où donner les coups de tronçonneuses. Tout ce remue-ménage a mis beaucoup de personnes dans l’embarras. Dans ma région, une demi journée sans électricité. Donc sans chauffage pour certains…Mais pas de quoi se plaindre, d’autres régions sont sans cette précieuse énergie depuis plus de 48 heures. J’ai une petite pensée pour ces gens qui n’ont pas la chance d’avoir un chauffage d’appoint au bois.

Le côté positif …. de sublimes paysages hivernaux.

Voici le spectacle que m’offre la nature au lever du soleil. Les photos sont prises depuis la terrasse.

Le soleil est levé. J’enfile mes bottes, ma doudoune, mon écharpe et vous emmène faire une petite balade dans mon jardin qui a enfilé son manteau blanc. Allez, j’ouvre la barrière.

 

Le vent qui a soufflé en rafales hier a couché un de mes Buddléias

Le Saule tortueux a également été malmené. Des branches n’ont pas supporté le déchaînement des éléments. Du Brf en perspective…

Aucune trace de pas. Un vrai désert de neige. J’adore.

Direction le sous-bois. Le long de la rivière, un peu de casse mais rien de bien méchant.

Une partie de la haie du potager.

Bandy est aux anges. Il s’éclate.

Les trois pièces d’eau. Beaucoup plus visibles en cette saison. En été, elles sont quelque peu dissimulées par les fleurs plantées aux alentours.

Les poules qui se sont bien remplumées depuis que nous les avons recueillies ne sont pas du tout inspirées par la neige. Elles restent à l’entrée du poulailler. Le tapis blanc ne les attire pas du tout….

Le potager est au repos complet. Seuls quelques choux de Bruxelles donnent encore un peu de verticalité.

L’allée centrale du potager.

Bon là, j’accélère le pas. La neige et le vent font à nouveau leur apparition.

Après l’effort, le réconfort. Une fois rentrée bien au chaud. Une bonne tasse de thé avec une cuillère de miel est la bienvenue.

Bandy apprécie une petite balade hivernale mais ne rechigne pas à retrouver sa couverture et la chaleur.

Les températures vont plonger dans les jours à venir.

Dommage que demain le travail m’appelle car j’aurais bien rejoint le club des bienheureux….

Belle semaine hivernale à tous.

 

Neige

Ce matin, monsieur hiver a fait une nouvelle apparition nous offrant des paysages sublimes. Vu ce que les infos nous ont montré,  contente de ne pas devoir prendre la voiture aujourd’hui pour aller travailler….Voici quelques clichés pris ce matin.

 

 

Paysage hivernal

 

Ce matin, j’ai enfilé la doudoune et ai pris l’air. Je vous disais, il y a quelques jours, qu’il n’y avait pas grand chose d’intéressant à montrer en hiver. Je revois mon jugement. C’est un des avantages du blog.  Il m’oblige à sortir et  en voyant les clichés je m’aperçois que l’hiver a ses charmes…Donc voilà le résultat. J’avoue, je ne me suis pas foulée. Les photos ont été prises de la terrasse. Toutefois, je dois reconnaître que le gel et la neige nous donnent des paysages splendides.

 

Paysage hivernal

Aujourd’hui,  j’ai pris mon courage à deux mains pour mettre le nez dehors et prendre quelques clichés. Brr, il fait froid. Décidément, le froid et moi on n’est pas fait pour s’entendre. Enfin, voilà le résultat de ma courte sortie.  Le long de la serre, la neige a laissé quelques traces. Pas grand chose. Mais simplement la preuve qu’il a neigé ces derniers jours. Les rhodos promettent de belles floraisons. Vivement le mois de mai. Quant aux poissons (des ides et des carpes japonaises) ils se reposent. Je pense qu’ils doivent également attendre le beau temps avec impatience. Les lavatères arbustives ont souffert des bourrasques de vent de cet automne. Ils (ou elles) sont déracinés. Ils vont donc être rabattus et on verra ce que le printemps leur réservera. Heureusement qu’ils se bouturent facilement et que des jeunes plants sont prêts. Ils attendent le beau temps à l’abri dans la serre. Le sous-bois est en cours d’aménagement depuis l’année dernière. Le travail va continuer cette année. Je vous tiendrai au courant.

Bonne fin de week-end à tout le monde.