Début d’automne

Depuis quelques jours, l’automne est arrivé à nos portes emmenant avec lui ses journées beaucoup plus courtes, ses brumes matinales, ses températures en baisse et l’humidité qui manquait tant à nos jardins. Les feuillages commencent déjà leur métamorphose. Mais qu’à cela ne tienne, de nombreuses floraisons sont encore là pour éclairer nos journées.

Cet après-midi, le soleil m’a attirée à l’extérieur et voici mes « découvertes ».

Ma première rencontre en sortant de la maison.

Les Gauras.

Sur ma gauche, une Sauge.

Toujours sur ma gauche, le long de la façade. Une vigne. Ses raisins sont presque mûrs..

Je continue ma promenade. Après avoir ouvert la barrière, sur ma droite, les Géraniums Sanguinéum.

En face, côté gauche, le rosier Gertrude Jekyll.

Au pied du Liriodendron, une fleur dont je ne connais pas le nom. Dans mon village, les gens l’appellent tout simplement « grande marguerite jaune ».

Toujours sur la gauche, la lavatère arbustive Roséa et le rosier Queen Elisabeth.

Dans les massifs, l’Astrance White Giant;

Le rosier White Morsdag

Winchester Cathédral

Pascali et ?. En fait, j’ai acheté cinq rosiers Pascali….surprise au moment de la floraison…. Il y avait bien deux Pascali mais trois rosiers à fleurs roses …..

Des Asters dont j’ignore le nom. Ils ne sont pas bien hauts (25-30 cms).

Encore une belle inconnue. Cette rose faisait partie d’un bouquet que l’on m’a offert. J’ai tenté le bouturage et voici le résultat..

Une Potentille Fruticosa.

Les rosiers New Dawn partent à l’assaut de la gloriette. A leurs pieds,  les rosiers Bonica. Pour l’instant, les Bonica attirent les regards. Leur remontée est plus précoce que les New Dawn qui sont seulement en boutons.

Les Weigelias ont un dernier sursaut….

Les fruits du rosier liane Lykkefund.

Pour terminer, quelques vues un peu plus générales du fond du jardin. Les arcades de rosiers sont entourées de chaque côté par une allée d’arbustes et de vivaces.

IMG_6595 IMG_6592 IMG_6591

IMG_6590

L’entrée du sous-bois. Les plantations s’y étoffent lentement mais sûrement. La sécheresse de cet été a quelque peu freiné leur développement. Mais la pluie de ces dernières semaines a considérablement modifié le décor. Tout reverdit et fait de nouvelles pousses. Mieux vaut tard que jamais !!!IMG_6585

IMG_6584

IMG_6588

IMG_6587

IMG_6594 IMG_6593

Je vous souhaite à tous une excellente semaine ensoleillée.

Fin d’été

Septembre est le mois de la rentrée scolaire mais également un mois plein de beauté. Le ciel joue avec les nuages. Les nuits et les matinées sont plus fraîches. L’herbe est à nouveau humide et la brume est présente de plus en plus souvent. Après les fortes chaleurs et la sécheresse de cet été, la pluie et la chute des températures ont donné une seconde vie au jardin. Les fleurs de fin d’été explosent. Les rosiers commencent enfin leur remontée, les asters et les anémones s’éclatent, les graminées sont à leur apogée. En un mot le jardin revit. Je vous montre donc une partie des floraisons captées lors de ma petite balade.

Le rosier Pink Swany. Pour moi, une valeur sûre. Il fleurit sans interruption de fin juin-début juillet jusqu’aux premières gelées.

Un Sédum. Les fleurs sont petites mais d’un beau pourpre.

En commençant par la gauche : des graminées, les grands asters bleutés, les anémones et le rosier Gertrude Jekyll.

A gauche, le rosier Recht. Installé ce printemps, il a végété tout l’été. Apparemment, l’arrière-saison lui est profitable. Il n’arrête pas de pousser et est couvert de boutons.

A droite, Mary rose.

Guirlande Rose. Il a été superbe en juin et le voici à nouveau au rendez-vous.

Angela

Tapis volant. Très prometteur….Il faut espérer que les gelées ne viennent pas tout anéantir.

Un Hortensia qui fait partie de mes inconnus. Vous avez l’habitude maintenant….chez moi, les inconnus sont en nombre ! J’apprécie particulièrement toutes les nuances de couleurs différentes. Pour moi, plusieurs couleurs sur une même plante, un véritable atout….

L’Hydrangéa Paniculata Tardiva. Il porte bien son nom…Nous sommes en septembre et il débute seulement sa floraison.

Hayes Stardust.

Le Thalictrum splendide.

Du côté des géraniums. L’increvable Rozanne. Fidèle au poste avec une floraison ininterrompue depuis juin. L’été exceptionnel de cette année n’a eu aucune emprise sur lui…

Un géranium Nodossum. Il a été taillé après sa première floraison et le voici de retour…

Statice Latifola

 

La Balsamine de l’Himalaya. Elle est considérée comme envahissante. Chez moi, elle a élu domicile le long de l’étang dans le fond du jardin. Si elle devient gênante, selon moi, ce n’est pas un gros problème. Elle s’arrache très facilement…

A cette période de l’année, les graminées font leur show. J’apprécie beaucoup leur légèreté lorsque le vent les fait onduler.

Bonne semaine à tous.