Photos de saison

Tout comme la jardinière, le jardin est rentré en mode repos. Le froid est bien là. Les températures font le grand plongeon. Certes les gelées nocturnes nous offrent de jolis paysages.Toutefois, ce n’est pas du tout la période que je préfère. Le jardin me semble tellement triste. J’ai l’impression que tout est mort.

Je sais…la vie est bien là. Elle s’est tout simplement assoupie pour quelques mois. Quelques mois qui me semblent durer une éternité.

Lorsque je travaille, je quitte la maison à 5h30. Impossible donc de prendre quelques photos du jardin sous son léger manteau blanc. Etant en congé cette semaine, j’en profite donc pour partager avec vous quelques clichés.

Je ne fais pas beaucoup de nettoyage avant l’hiver. Le stricte minimum. Tout sera fait au printemps et comme d’habitude, je me sentirai débordée :) .

L’allée de rosiers.

img_9480

A son extrémité, l’étang. Il semble bien vide. Les poissons ont élu domicile au fond et essayent d’échapper au bec du héron. J’espère qu’il ne va pas me vider l’étang comme cela est déjà arrivé précédemment.  Les nénuphars et autres plantes aquatiques ont disparu. Plus rien ne bouge.

Maintenant que les feuilles des rosiers sont pratiquement toutes tombées, on peut enfin apercevoir la structure.

 

Les nouveaux massifs attendent patiemment le retour des beaux jours pour s’éclater. Des vivaces doivent encore prendre place mais je préfère passer mes commandes au printemps. Je crains trop que l’hiver soit rude et que mes achats ne supportent pas un régime de températures trop basses.

Dans le sous-bois, les Hostas, les Anémones, les Jonquilles, les Rodgersias et bien d’autres se reposent sous un épais manteau de feuilles.

img_9494

Les Hellébores sont figés.

Leurs fleurs piquent du nez.

Quelques rosiers apportent encore un peu de couleur. Mais aucune chance de voir les boutons s’épanouir…

Les graminées ont changé de teinte. Elles apportent un peu de verticalité et sont superbes couvertes de givre.

Le Géranium macrorrhizum assure une belle présence durant tout l’hiver avec son beau feuillage coloré. Cette plante est un excellent couvre-sol. Elle pousse partout même sous les arbres. J’apprécie beaucoup son feuillage en automne mais moins l’odeur qu’il dégage en été…

L’Euonymus alatus ne passe pas inaperçu en automne lorsque son feuillage change de couleur. Même sans feuilles, il a un intérêt grâce à ses ailettes en liège qui courent le long de ses rameaux. Ce qui lui vaut d’ailleurs le nom de « Fusain ailé ».

Le feuillage dentelé de l’Heuchère Chocolate Ruffles est sublime en toutes saisons.

Mes Heuchères Lime Rickey ont grillé cet été. Mais ils se sont refaits une santé à l’arrière-saison. Ces Heuchères d’un vert acidulé sont très lumineux. Ils conviennent parfaitement pour les zones d’ombre. Les miens vont d’ailleurs devoir déménager ce printemps car je les ai plantés trop au soleil….

Les jolis bijoux du Callicarpa bodinieri. Cet arbuste est très discret pendant l’été mais c’est un véritable ravissement en hiver.

Le givre recouvre délicatement les Juniperus.

Les Sédums n’échappent pas à la couverture blanche.

Avec ce coup de froid, les Hydrangéas ont pratiquement tous perdu leur feuillage et les quelques feuilles encore présentes sont rabougries.

Les Epimédiums sont indétrônables. Aucune mauvaise herbe n’arrive à se frayer un chemin entre ces plantes. Ce sont également de très bons couvre-sol d’ombre ou de mi-ombre. Ils habillent très bien le pied des arbres et n’ont que faire de la concurrence des racines. Leur feuillage évolue au fil des saisons et leur fleurettes tout en légèreté sont adorables. J’en ai planté plusieurs dans le sous-bois et compte bien élargir ma collection lors des prochaines foires aux plantes.

Je termine ma balade hivernale avec cette clématite qui joue les téméraires et apporte encore une belle teinte estivale.

Belle fin de semaine à tous. Profitez bien de ce repos hivernal.

A bientôt.