Première offensive

Surprise…. Ce matin en ouvrant les rideaux, le paysage était bien différent des jours précédents. Le températures sont descendues jusqu’à -4° et de ce fait, le jardin était recouvert d’un léger manteau blanc.

Après un mois d’octobre relativement clément, novembre est là pour nous rappeler que l’hiver est à nos portes. Toutes les feuilles ne sont pas encore tombées. Mais avec ce coup de froid, les choses devraient s’accélérer.

Je vous propose d’enfiler votre doudoune et vous invite à me suivre. Je vous emmène prendre un bon bol d’air frais.

Tout d’abord, un coup d’oeil de la vue à partir de la terrasse.

Maintenant, direction le jardin…..Du travail en vue. Les énormes feuilles des Catalpas jonchent le sol.

Les châtaignes seront également à ramasser.

Quelques rosiers sont encore bien présents. En se joignant aux Asters, ils apportaient de la couleur et illuminaient les journées plus grises.

Le dernier de mes hydrangéas à avoir de belles inflorescences….L’Hydrangéa Diamant rouge.

Le Fuschia Riccartonii

Le géranium Sanguineum

Les Lavatères arbustives

La haie de Spirées

Le Cotinus et ses panicules plumeuses.

L’Acer Palmatum

Le Cornus Kousa

Le superbe feuillage des Gingko Biloba.  L’un d’entre-eux est déjà complètement nu. Etant donné la vitesse à laquelle les feuilles rejoignent le sol, je pense que le deuxième le sera dès demain.

Le Leucothoé dont le feuillage est bien plus attractif en automne qu’en été.

Le potager est entouré d’une haie de hêtres dont le feuillage est marcescent. Ce qui a l’avantage de nous procurer une belle présence toute l’année. Bien verte en été, elle prend à l’automne une teinte dorée avant de devenir bronze jusqu’au débourrage du nouveau feuillage qui fait tomber les anciennes feuilles.

Les Géraniums macrorrhizum. Je n’apprécie pas du tout leur odeur. Par contre, je suis fan de leur feuillage qui prend de belles tonalités en automne et qui reste présent l’hiver si celui-ci n’est pas trop rude.

Les Heuchères

Les Miscanthus. Ils apportent de la légèreté aux massifs durant l’été et une belle présence durant la mauvaise saison lorsque le gel et la neige les recouvrent.

Les Pennisetums

Le froid et moi sommes plutôt ennemis. J’abrège donc les gros plans et termine ma balade par quelques vues d’ensemble.

J’espère que vous n’avez pas pris froid. Moi, j’ai les doigts engourdis et m’empresse de me réchauffer en buvant une boisson chaude. Belle semaine à vous tous.