C’était nécessaire….

Dans mon article précédent, je vous parlais des dégâts causés par la tempête Freya. L’heure est venue de faire un bon nettoyage du jardin. Les arbres et branches cassés doivent être coupés et évacués. Mais pas seulement….Un coin du jardin était densément planté d’arbres (douglas, bouleaux..) qui commençaient à se faire concurrence et nous avions envie d’y mettre un peu d’ordre afin de faire de nouvelles plantations.

Le hic, c’est que ces arbres avaient atteint une belle taille ce qui avait pour conséquence, des abattages relativement difficiles.

Pas question pour ma moitié d’y grimper…Même si l’envie était là….J’estime qu’il n’a plus la souplesse de ses vingt ans :) J’ai donc mis mon véto.

C’est donc notre fils cadet qui lui a encore ses vingt ans et la souplesse qui va avec :)  et qui apprécie ce genre de travail qui a  effectué les tailles et abattages.

Bien entendu, nous avons le matériel adéquat et toutes les précautions ont été prises. Pas question de prendre le moindre risque.

Une fois le fiston bien équipé,  le travail peut commencer. Nous sommes spectateurs et envions quelque peu sa souplesse :)

La toute jeune et adorable Hyana patiente. Elle est un peu interloquée….que fait mon maître là haut ? Pourquoi suis-je attachée ?

Par sécurité ma belle. Pas question que tu te retrouves au mauvais endroit au mauvais moment.

Tout est coupé….Quel désordre !

Bandy apprécie ce désordre. On ne sait jamais…Y aurait-il un rongeur là dedans ?

C’est là que ma moitié prend la relève et sort le tracteur et le broyeur.

Tout y passe. Même les tiges des choux de Bruxelles….

Et voilà le résultat.

Cet endroit est nettement plus clair. Les arbres que l’on a conservés ont été bien élagués, je vais pouvoir faire quelques plantations :).

Début mai,  je vais me rendre pour la première fois à la fête des plantes de Beervelde et je compte bien me faire plaisir. Après tout, je ne vais pas avaler tous ces kilomètres juste pour quelques plantounes :) Il faut amortir le voyage :)

Merci fiston pour le coup de mains.

Bises à vous qui passez par-là.