Il neige, il vente, il gèle…..

Nous voulions un temps de saison…Eh bien le voici enfin. La neige a fait son apparition avec son lot de plaisirs pour certains et d’ennuis pour d’autres.

Vendredi, les enfants ont mis deux heures pour rentrer du travail. 26 kilomètres semés d’embûches. De la neige bien sûr mais pratiquement toutes les routes barrées par des arbres cassés ou déracinés. Les pompiers ne savaient plus où donner les coups de tronçonneuses. Tout ce remue-ménage a mis beaucoup de personnes dans l’embarras. Dans ma région, une demi journée sans électricité. Donc sans chauffage pour certains…Mais pas de quoi se plaindre, d’autres régions sont sans cette précieuse énergie depuis plus de 48 heures. J’ai une petite pensée pour ces gens qui n’ont pas la chance d’avoir un chauffage d’appoint au bois.

Le côté positif …. de sublimes paysages hivernaux.

Voici le spectacle que m’offre la nature au lever du soleil. Les photos sont prises depuis la terrasse.

Le soleil est levé. J’enfile mes bottes, ma doudoune, mon écharpe et vous emmène faire une petite balade dans mon jardin qui a enfilé son manteau blanc. Allez, j’ouvre la barrière.

 

Le vent qui a soufflé en rafales hier a couché un de mes Buddléias

Le Saule tortueux a également été malmené. Des branches n’ont pas supporté le déchaînement des éléments. Du Brf en perspective…

Aucune trace de pas. Un vrai désert de neige. J’adore.

Direction le sous-bois. Le long de la rivière, un peu de casse mais rien de bien méchant.

Une partie de la haie du potager.

Bandy est aux anges. Il s’éclate.

Les trois pièces d’eau. Beaucoup plus visibles en cette saison. En été, elles sont quelque peu dissimulées par les fleurs plantées aux alentours.

Les poules qui se sont bien remplumées depuis que nous les avons recueillies ne sont pas du tout inspirées par la neige. Elles restent à l’entrée du poulailler. Le tapis blanc ne les attire pas du tout….

Le potager est au repos complet. Seuls quelques choux de Bruxelles donnent encore un peu de verticalité.

L’allée centrale du potager.

Bon là, j’accélère le pas. La neige et le vent font à nouveau leur apparition.

Après l’effort, le réconfort. Une fois rentrée bien au chaud. Une bonne tasse de thé avec une cuillère de miel est la bienvenue.

Bandy apprécie une petite balade hivernale mais ne rechigne pas à retrouver sa couverture et la chaleur.

Les températures vont plonger dans les jours à venir.

Dommage que demain le travail m’appelle car j’aurais bien rejoint le club des bienheureux….

Belle semaine hivernale à tous.

 

Un an déjà (suite)

Comme promis voici la suite de la vie dans mon jardin au cours de l’année 2015

JUILLET

Les derniers rosiers terminent leur floraison. Veilchnenblau est un des derniers à fleurir. Deux sont présents au jardin. Celui-ci part à l’assaut du kiosque.

Juillet lance aussi le coup d’envoi pour les floraisons des hortensias.  Un macrophylla inconnu reçu en cadeau.

 

En 2015, j’ai tenté pour la première fois le semis des Cléomes. Je sais déjà qu’en 2016, je renouvellerai l’expérience. Ces fleurs sont superbes, ont des couleurs que j’apprécie et pour couronner le tout, elles fleurissent jusqu’aux gelées.

Les roses trémières et les pois de senteurs vivaces reviennent fidèlement chaque année.

La fleur du Catalpa. Elle me fait penser à une fleur d’Orchidée. Je n’ai pas beaucoup de succès avec les Orchidées. Je me fait donc plaisir avec les Catalpas que j’évite de tailler afin de profiter chaque année de leurs beautés.

Certaines Clématites sont au mieux de leur forme. Par contre d’autres végètent. Je ne sais pas trop pourquoi d’ailleurs.

Les Hémérocalles

Un été chaud et sec…Apparemment cela ne plait pas à tout le monde. Les feuilles du Cercidiphyllum et du Sureau grillent….

AOUT

En août, les rosiers remontants se reposent. Pendant ce temps, les Hortensias en profitent pour nous montrer leurs belles inflorescences et nous aide à prendre patience en attendant le réveil des roses.

SEPTEMBRE

Le potager est généreux et ne semble pas avoir souffert des fortes chaleurs. Bien au contraire. Pratiquement pas de maladies sur les tomates, les choux grossissent à vue d’oeil, les melons sont énormes et les poivrons sont présents en abondance.

Une vue du Houx panaché qui se trouve près de l’entrée du jardin.

Le feuillage du Cotinus Golden Spirit.

L’Hydrangéa Tardiva est vraiment le dernier à déployer ses inflorescences. Mais cela vaut la peine d’attendre…

Une partie des arbustes qui poussent le long des arcades de rosiers

A droite, l’allée de rosiers. A gauche, le sous-bois.

OCTOBRE

Octobre est le mois des Asters

Le paysage change. A l’avant-plan, le Cornouiller commence sa métamorphose. Le feuillage commence à s’empourprer.

D’autres arbustes ont déjà revêtu leur manteau automnal.

Les Perles du Viburnum nudum  « Pink Beauty » et du Callicarpa Bodinieri. Dommage que ce ne soient pas de véritables perles….

NOVEMBRE

Cette fois, l’automne est bien là. Question feuillage en tout cas….car pour ce qui est des températures, elles restent très douces pour la saison.

Le Liriodendron

DECEMBRE

Pas de neige, pas de gel, des températures positives. Moralité, les travaux au jardin continuent. Nous en profitons pour nous adonner à des tailles drastiques mais nécessaires et à quelques plantations.

2015 sera une année qui restera dans nos esprits. De fortes chaleurs, de la sécheresse , un automne qui s’éternise. Bref une année où les températures se sont emballées. Ce cocktail me donne des roses en décembre et encore de nombreuses floraisons. Depuis que je jardine, c’est la première fois que je rencontre un tel phénomène.

Bonne semaine à tous.

Un an déjà….(1)

Il y a un an, je me lançais un nouveau défi…Après avoir consulté pendant plusieurs semaines vos blogs, l’envie m’est venue de me lancer à mon tour dans l’aventure de la blogosphère. Un désir d’échanges, de faire de nouvelles connaissances virtuelles.

Pas facile quand l’informatique est un domaine que l’on ne maîtrise pas vraiment et que le Pc sert uniquement à faire les paiements, à consulter les mails et à aller sur le net ….Heureusement, deux geeks sont encore présents à la maison. Ils sont de bonne volonté et surtout très patients :) pour expliquer à leur novice de mère qu’un ordinateur est un outil avec lequel on peut faire des choses très intéressantes. Certes les débuts furent folkloriques. Tout me semblait si compliqué, si abstrait et le doute s’installe dans mon esprit. N’ai-je pas été trop optimiste ? Ne me suis-je pas lancée dans un projet que je vais avoir du mal à concrétiser. Eh bien non….Au fil du temps, tout devient plus clair, plus facile. Après quelques leçons,  j’arrive à rédiger seule mes articles. Une vraie victoire pour moi.

Je tiens à vous remercier  pour vos passages, pour vos gentils commentaires qui font vivre mon blog et qui me motivent pour poursuivre l’expérience.

Pour « fêter » cette année de présence, je vous propose une rétrospective de ces douze derniers mois passés dans mon bout de terrain qui me sert de défouloir, de psy…

JANVIER

Une petite offensive hivernale qui nous offre de belles cartes postales.

FEVRIER

La neige est encore un peu présente.

MARS

La végétation renaît. Le Hellébores illuminent déjà mon jardin et les petits bulbes apportent également de belles touches de couleur qui font du bien au moral…

AVRIL

Les floraisons se poursuivent avec les Magnolias, les Groseilliers, les Anémones …. Les poissons rouges et les kois sortent lentement mais sûrement de leur léthargie.

MAI

Là, c’est l’explosion. Les cerisiers, les pommiers, les clématites alpines colorent joyeusement mes journées. L’allée de rosiers commence à verdir. Les vivaces plantées aux pieds des arcades déploient leur feuillage.

Les lilas chatouillent nos sens et dans la foulée, les plantes aquatiques pointent le bout de leur feuillage.

Les arbres retrouvent petit à petit leur couverture estivale.

JUIN

Début du mois….Les roses en sont au stade de boutons. Par contre, les vivaces prennent leurs aises et envahissent le chemin entre les arcades.

Fin juin, c’est l’apogée. Les roses sont enfin là….

En vrac….Zéphirine Drouhain, Pink Cloud, Caroline Testout, Nahéma, Guirlande d’amour, Fontaine des Loups

Une vue de quelques massifs.

Voilà pour les six premiers mois de 2015. Je vous donne rendez-vous dans quelques jours pour les six derniers mois.