Pas de volonté….

Eh oui….Lorsque je me rends dans une pépinière ou une jardinerie  je n’ai plus aucune volonté.  Je suis comme un enfant dans un magasin de jouets. Ce n’est tout de même pas ma faute si ce genre d’endroit regorge de tentations :)  Vous l’aurez compris, une fois de plus, j’ai craqué. Mais bon, juste quelques pots :)

En fait, mon époux et moi avons décidé d’aménager un talus qui jusque là était resté dans son jus. J’y ai déjà effectué quelques plantations. Mais c’est loin d’être suffisant.

En attendant le retour des foires aux plantes, une petite visite dans une jardinerie s’imposait :)  Voici mon butin.

Je vous le détaille. Les images viennent du web.

Pour fleurir le printemps….trois Prunus

Le Prunus Kojo No Mai. J’en ai déjà un dans un autre massif. Il est tellement adorable  que j’ai décidé d’en planter un second.

Le prunus Tomentosa. Il est très rustique puisqu’il résiste jusqu’à -20°. Il se garnit au printemps de petites fleurs roses parfumées. On le repère de loin avec ses petits fruits rouges très décoratifs qui ressemblent à des cerises. Les fruits sont comestibles et ont la particularité de ne pas avoir de pétiole. Ils poussent directement sur le rameau.

Le Prunus Incisa Oshidori. Une variété primée en Angleterre pour sa facilité de culture et ses qualités ornementales. Il devrait garder une taille modeste. Ses fleurs sont doubles d’un rose tendre et attirent les butineurs. Elle sont suivies de petites baies noires non comestibles pour l’homme. A l’automne, le feuillage devient rouge orangé.

Le Syringa Protolaciniata Kabul. Il est aussi appelé lilas d’Afghanistan. Mon attention a été attirée par son feuillage très découpé. Ce qui le différencie des autres Syringas. Il est très rustique, son feuillage est caduc. Son port est compact et arrondi. Il ne devrait pas dépasser 3m.

L’Osmanthus Burkwoodii. Il se couvre à la fin du printemps de petites fleurs blanches très parfumées qui se développent en grappes et dont l’odeur est perceptible à plusieurs mètres. Sa croissance devrait être modérée (3m).

L’Acer Palmatum Beni-Maïko. Au printemps son feuillage est rouge vif puis vire au vert en été avec une pointe de rouge avant de devenir orange en automne.

Afin de fleurir l’été, j’ai choisi le Buddléja Davidii Masquerade.

Tout le monde connaît le Buddléja. Il est d’ailleurs souvent mal aimé et considéré comme invasif. Mais les hybrides ont perdu ce caractère . Qu’importe. Invasif ou pas, moi j’aime leur allure « sauvage », leur facilité de culture et aime admirer les myriades de papillons qui viennent butiner. Masquerade a un feuillage lumineux vert marginé de blanc et ses panicules de fleurs sont violet pourpre.

Le Buddléja White Profusion. Ses fleurs sont blanches à oeil jaune. Ses rameaux sont arqués ce qui lui donne un port légèrement retombant. Ses feuilles sont longues d’un beau vert argenté avec un duvet gris au revers.

L’hydrangéa paniculata Tickled Pink. Dans ma région les hydrangéas macrophyllas posent souvent problèmes. Ils fleurissent sur le bois de l’année précédente mais les gelées hypothèques souvent la floraison. Donc je me montre raisonnable de ce côté et ne les achète plus et me dirige vers les paniculatas qui eux fleurissent sur le bois de l’année.

Tickled Pink forme un petit arbuste au port compact. Ses panicules de fleurs blanches comportent 50% de fleurs stériles. Fanées, elles deviennent rose rouge.

Le dernier, l’Hydrangéa paniculata Butterfly. Ses fleurs sont légèrement parfumées et devraient attirer les papillons. Il devrait culminer à 1,5 – 2m. Ses branches ont une couleur sombre.

Je vous souhaite un bon 15 août et vous retrouve prochainement avec cette fois quelques photos du jardin.

 

 

 

 

 

 

 

9 réflexions au sujet de « Pas de volonté…. »

  1. Voilà des achats bien pensés, toute une gamme de feuillage et de fleurs qui vont donner vie à ce talus, ce n’est pas toujours facile à entretenir et les plantes qui y viendront finalement vont pousser sans trop de travail d’entretien.
    J’aime tout à part les buddléjas que je n’ai jamais vraiment apprécier mais par contre la forme finale à maturité apportera un écran, dommage que les fleurs fanent si vite.
    Allez au travail à présent, c’est une autre paire de manche ! courage .
    Bises

    • Les buddléjas se resèment tellement facilement et rapidement qu’ils peuvent parfois provoquer une overdose :) Mais mon talus est tellement haut et long que je vais devoir planter beaucoup d’arbustes. De ce fait, je n’ai donc pas hésité à acheter ces deux buddléjas. Je pense que deux arbustes un peu plus banaux et à la floraison éphémère ne perturberont pas l’ensemble. J’ai profité des températures plus clémentes et de la pluie de ces derniers jours pour tout planter. Il n’y a plus qu’à attendre les foires d’automne pour leur trouver des compagnons :) A bientôt.

  2. quel beau choix, est ce que toutes ces plantes sont destinées à fleurir le sous bois que tu présentes? y a t’il de l’ombre ou du soleil?
    j’ai aussi des endroits du jardin difficiles à fleurir, car à mi-ombre, voir ombre (chêne et autres essences bien feuillues)
    merci de ta réponse, et j’aimerais voir les résultats l’an prochain!
    bises bretonnes sous la pluie ce matin
    PS je me réabonne à ta newsletter, car je en la reçois plus du tout!

    • Le talus reçoit bien les rayons du soleil. Certains arbres ont été élagués et les autres non élagués sont à l’arrière plan. Quelques endroits sont un peu plus à l’ombre et j’y planterai donc des arbustes supportant cette situation. J’avais déjà effectué quelques plantations à l’automne dernier et je dois dire que tout le monde se porte bien. Donc, nous continuons….Je ne comprends vraiment pas pourquoi tu ne reçois plus ma newsletter. Bon we. Ici il sera plutôt gris et frais.

  3. Que de beaux sujets , notamment tes prunus qui m’attirent énormément .Ainsi que le seringat d’ailleurs .Mais tes hydrangéas également ! Et les Buddléias apporteront une note fleurie bien utile à certains moments de l’été . J’apprécie en ce moment la floraison des hibiscus tout ordinaires alors que beaucoup de floraisons sont absentes du fait de la sécheresse. J’envisage m^me d’en remettre , ces nouveautés doubles me plaisent beaucoup . J’ai mis un petit buddleia au feuillage gris rien que pour le feuillage .Sa floraison est très discrète.Mais tu as bien de la chance de pouvoir planter maintenant . Nous avons eu très peu d’eau ( 19 mm en deux fois ) et il est annoncé encore de fortes chaleurs Bises Wivina

    • Effectivement, j’ai de la chance. Il a plu assez bien ces derniers temps. Certes pas assez que pour réapprovisionner correctement les nappes phréatiques mais suffisamment que pour éviter les pertes de plantes. Toutefois, la situation est loin d’être idyllique dans tout le pays. Certaines régions souffrent énormément et certaines cultures sont complètement grillées par endroit. Toutes mes plantations ont reçu en plus de la pluie un bon arrosoir d’eau. Avec la pluie, les cuves avaient à nouveau atteint un niveau correct. Heureusement car je n’aime pas utiliser l’eau de distribution pour cet usage. Pour l’instant tout se passe bien. Mais je veille….Belle journée.

  4. Mais pourquoi avoir de la volonté. ..
    Tes choix sont superbes…je t envie ta pépinière d ailleurs.
    Et comme ton MAGNIFIQUE jardin est immense, tu n es pas prête pour ne plus craquer !
    Des photos des plantations maintenant. ..

    • Oui j’ai craqué mais je me dis après coup que rien ne pressait que je pouvais attendre l’automne et le retour des pluies :) J’ai profité des pluies tout de même assez conséquentes d’il y a deux semaines pour planter tout ce petit monde. Pour l’instant, tout à l’air de bien se passer malgré le retour de la chaleur. Mais mes nouvelles plantations seront sous haute surveillance au moins jusqu’à cet automne. Bon we ensoleillé.

  5. J’ai un peu de retard dans la lecture de tes articles! Que de belles acquisitions! ça promet un très beau massif d’ici quelques temps! Il faudra que tu nous montres l’évolution! On est toutes pareilles! Pas de volonté quand on se balade dans une pépinière…On a beau dire avant qu’on y va que pour voir et qu’on va se limiter et que la place manque, on revient le coffre plein et on fait le tour du jardin ensuite pendant un certain temps se demandant où on va bien planter tout ça! Belle soirée à toi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *